Clermont 7S : La première journée !

Le

Les favorites sont au rendez-vous des quarts de finale. La surprise est venue du Brésil qui s'est hissée en Cup à la place de l'Angleterre !

Le stade Gabriel-Montpied de Clermont accueille ce week-end la dernière étape de la tournée mondiale de Rugby à VII féminin. À domicile, les Françaises ont à cœur de briller alors que les Black Ferns veulent poursuivre leur quasi-sans faute (4 victoires en 5 tournois) face à une concurrence aux dents longues menée par le Canada et l'Australie.

Poule A : Nouvelle-Zélande, États-Unis, Irlande, Japon
Numéro 1 mondiale, la Nouvelle-Zélande était quasiment assurée de terminer la saison au sommet du classement. Pour cela, il fallait que les Black Ferns se qualifient pour les quarts de finale de la compétition. Sans briller, les coéquipières de Michaela Blyde ont souvent été en difficulté mais remportent leurs trois rencontres face au Japon (21-10), à l'Irlande (26-5) et aux États-Unis (19-14). Des victoires qui qualifient les vice-championnes olympiques pour les quarts et leur assurent la première place mondiale. Irlandaises et Américaines, malgré des difficultés à créer du jeu pour ces dernières, rejoignent également les quarts de finale. Pour les Japonaises, le jeu aéré proposé n'aura pas permis d'accrocher la moindre victoire et elles disputeront la « consolante »

Poule B : Canada, Russie, Brésil, Angleterre
Finalistes à domicile le mois dernier, les Canadiennes montent en puissance cette saison et se présentent comme les principales adversaires des Néo-Zélandaises. Et, contrairement aux Black Ferns, les Nord-Américaines ont répondu présent ce samedi avec trois victoires signées avec la manière. Les Brésiliennes en ont fait les frais (29-0) avant que les Anglaises n'explosent (45-0). Seule la Russie, quatrième nation mondiale, a fait illusion avant de s'incliner à son tour (24-14). Un score relativement serré qui permet à Bobkova et les siennes de se qualifier pour les quarts de finale. Un crève-coeur pour les Brésiliennes qui ont battu la Russie (7-12) mais qui ne passent pas suite à leur défaite face aux Anglaises (31-24). Avec une victoire pour les trois nations (Russie, Brésil et Angleterre), ce sont donc ces deux dernières qui ne passent pas.

Poule C : France, Australie, Fidji, Espagne
La France jouait peut-être la rencontre la plus importante de son week-end dès son entrée en lice face aux Fidji, cinquièmes mondiales. Les Bleues, septièmes au classement, devant leur public, ont néanmoins voulu frapper fort et l'ont fait. Intenable avec des joueuses (Izar, Amédée, Guiglion...) en grande forme, l'équipe de France s'impose avec la manière (31-14) avant d'enchaîner, plus difficilement face à l'Espagne (12-7). Avec deux succès, les Enragées s'offrent une petite finale face à l'Australie, également vainqueur de ses deux premiers matchs. Le match est acharné, de qualité mais la France finit par s'incliner malgré un doublé de sa capitaine Amédée et une réalisation d'Izar (20-17).

France – Russie en quarts... en attendant San Francisco
Avec deux victoires et une défaite, les Françaises se qualifient logiquement pour les quarts de finale. Dimanche, à 12h44, elles affronteront la Russie devant leur public. Les autres affiches opposeront le Canada à l'Irlande, l'Australie à la Russie et la Nouvelle-Zélande aux Fidji. Mais l'information la plus importante est qu'avec cette qualification pour les quarts de finale, l'équipe de France a composté son billet pour la prochaine Coupe du monde, en 2018, à San Francisco ! Bravo Mesdemoiselles !

Pour tout savoir sur la 1ère journée avec World Rugby